samedi 26 juin 2010

Mine de fer de Pimorent



La mine de fer de Pimorent est située un peu au sud-ouest du col de Puymorens Située entre 2080 et 2200 m dans l’actuelle commune de Porté-Puymorens en Cerdagne.
Site de la mine de Pimorent avec les bâtiments et la partie exploitée au-desssus
La mine est en activité dès le moyen Age. Un droit d’exploitation est accordé aux habitants de Pal (commune d’Ordino en Andorre) dès 1623. Il est ensuite concédé à Père Costa de Puigcerda qui va entreprendre des travaux sur des affleurements en faible profondeur dès 1624. Les deux siècles suivants vont voir la concession de la mine passer aux mains des familles Barutell puis Sanz, toutes deux d’origines Catalanes.
Site des zones exploitées
 Le 17eme siècle voit l’essor des forges à la Catalane. Le minerai de fer issu de la mine de Pimorent est transformé dans les forges d’Andorre et de l’actuelle Catalogne Espagnole, notamment à Bergueda et Ripollès.
L'apparition des hauts fourneaux, entraînant la disparition des forges, la famille Sanz va alors louer la mine à la Société Métallurgique de l'Ariège pour finir par la lui vendre en 1918 après des années de bataille juridique pendant lesquelles les travaux d’exploitations sont suspendus. Pendant les années d’exploitation, l’extraction du minerai à ciel ouvert est alors préférée à une exploitation de la mine par des galeries.
Entrée de galerie en très mauvais état
 Possédant dès 1869 un haut fourneau à Tarascon-sur-Ariège, la SMA va entreprendre de gros investissements pour relier les deux sites entre eux de manière plus efficace que par convois de chariots, notamment l’installation de plans inclinés ferroviaire destinés à acheminer les wagonnets chargés de minerai jusqu’à l’actuelle route nationale N20. La construction de la gare de chemin de fer de l’Hospitalet-près-l’Andorre et l’ouverture du transpyrénéen en 1929 achèvera cette modernisation.
Ruines de l'arrivée du plan incliné
 
Les bâtiments actuellement visibles depuis la N20 datent des années 1920. Ils servirent de logement aux mineurs et à leur famille. La mine a même possédé sa propre école. Jusqu’à 185 personnes ont vécu dans ces locaux.

Bâtiments des mineurs
Bâtiments des mineurs

Bâtiments des mineurs vue vers le nord, sous l'orage
En 1930 la SMA est absorbée par la SFD (Société de Roquelaure et de Fumel) dont elle reprend la concession de la mine. En 1941 la SFD est a son tour absorbée par la Société Minière et métallurgique de Fumel, filiale des Forges et Aciéries de Pont à Mousson. Pendant la seconde guerre mondiale, l’activité de la mine connaît une embellie.
A partir de 1962, les activités de la mine commencent à décliner. L’exploitation de Puymorens cesse de manière définitive le 1er Mai 1966. Entre ces deux dates, la population du village de Porté-Puymorens passe de 185 à 108. Le 27 décembre 1966, le conseil municipal de Porté décide de résilier le bail de la mine à partir du 1er Mai 1967. Batère devient alors la dernière mine de fer des Pyrénées.
Porte-manteaux dans le vestiaire
Armoires des mineurs dans le vestiaire
 

Pour se rendre sur le site de Pimorent, il faut se garer au col de Puymorens (1920 m). Prendre la piste qui part vers l’ouest et se transforme ensuite en large sentier. Elle contourne l’arête du pic de l’Estanyol – Pic de Font Freda à flanc de montagne. On arrive rapidement aux anciens bâtiments de la mine. L’extraction à ciel ouvert se faisait au-dessus de ces bâtiments. On peut continuer le sentier pour rejoindre les entrées de galeries qui sont en mauvais état (ne pas y rentrer) puis le pas de la Case ou monter jusqu’au bien nommé pic de la Mine (2683 m).
Restes du téléphérique au dessus du col de Puymorens

Détail du téléphérique

2 commentaires:

  1. Bonjour, je n'avais jamais vu de photos aussi près des bâtiments, vous avez l'air de beaucoup connaître le lieu, pouvez vous me dire où avez vous eu toutes ces infos, j'aimerais en savoir plus sur ce lieu, autant son histoire que son actualité.
    J'espère que vous lirez ce message, je n'ai pas trouvé d'autre moyen de vous contacter, si vous me répondez nous pourrons peut être échanger par voie plus pratique comme par mail par exemple. Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    j'ai trouvé des informations sur ces mines sur un document portant sur l'histoire de la Cerdagne. je n'arrive pas a le retrouver pour vous envoyer le lien. Si je le retrouve, je penserai a poster le lien sur cette page
    Cordialement

    RépondreSupprimer

Port de Salau

Le port de Salau (2087 m) est situé sur la frontière entre le Couserans et la Catalogne. C’est un des grands lieux de passages qui perm...